Lecture : Une comédie humaine

Publié le 24 Février 2015

William Saroyan - Une comédie humaine
Editions Phebus
Une comedie humaine

Encore une relecture, encore de l'américain. Encore que ! Bukowski était d'origine allemande, Saroyan était d'origine arménienne...
J'ai profité de la réédition dans la collection Libretto de ce roman pour relire ces pages douces comme une friandise et me replonger dans cet univers doux amer qui surfe sur la nostalgie de l'enfance chère à Saroyan.
On suit les aventures de la famille Macauley dans une petite ville américaine au cours de la seconde guerre mondiale : le père a disparu au combat, le fils aîné en prend le même chemin, restent les 3 derniers enfants, Bess, Homère qui travaille au service des télégrammes et Ulysse qui du haut de ses 4 ans découvre tout mais qui demande toujours quand rentrera son papa. La fratrie vie avec une mère aimante et généreuse qui leur inculque des valeurs humanistes de tolérance et d'altruisme, pour les préparer à affronter la réalité d'une vie pas toujours rose mais où l'optimisme reste le maître mot.

J'avais particulièrement aimé ce bouquin il y a quelques années, sa relecture m'a procuré le même sentiment de bonheur, parmi ces petits moments tranquilles qui nous reconcilieraient presque avec l'humanité.

Extrait :
« Madame Sandoval », dit doucement Homer, « votre fils est mort. C’est peut-être une erreur. C’est peut-être pas votre fils. C’est peut-être quelqu’un d’autre. Le télégramme dit que son nom est Juan Domingo. Mais peut-être que le télégramme se trompe »

Rédigé par Oslo

Publié dans #Lecture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article