Murakami - 1

Publié le 5 Février 2012

« Autoportrait de l’auteur en coureur de fond », Haruki Murakami.

Vous est-il arrivé de courir cent kilomètres en un seul jour ? La grande majorité des gens (de ceux qui ont conservé leur santé mentale, devrais-je plutôt dire) n'ont jamais connu ce type d'expérience. Aucun individu normal ne tenterait quelque chose d'aussi insensé. Moi, je l'ai fait une fois. Une fois seulement. J'ai réussi à courir cent kilomètres dans une compétition qui commençait le matin et s'achevait le soir. Physiquement, la course était absolument épuisante, bien entendu, et pendant un certain temps j'ai pensé que je m'abstiendrais dorénavant de courir. Je crois par conséquent que je ne participerai pas une deuxième fois à ce genre d'épreuve mais… qui sait ce que l'avenir nous réserve ? Peut-être qu'un jour, oubliant cette leçon, je tenterai de nouveau un ultra-marathon ? On ne sait pas ce que nous apportera demain…avant d'être à demain.

Haruki-Murakami-1.jpg

Quoi qu'il en soit, lorsque à présent je repense à cette course, je me rends compte à quel point l'événement a compté pour moi en tant que coureur. J'ignore quelle en est la signification générale. Mais si on le considère comme un « acte très éloigné de l'ordinaire sans pour autant être contraire aux principes humains fondamentaux », sans doute peut-on s'attendre à ce qu'il vous apporte une conscience de vous-même bien particulière. Qu'il ajoute un certain nombre d'éléments nouveaux à l'observation méditative que vous vous portez. Avec comme résultat que la vue que vous avez de votre vie, de ses couleurs, de ses formes, s'en trouvera peut-être transformée. En plus ou moins, en mieux ou en pire. Dans mon cas, c'est ce qui est arrivé, et j'en ai été transformé.

Rédigé par Oslo

Publié dans #Poésie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je suis en train de lire ce récit en ce moment et ça me plaît beaucoup.
Répondre